A Propos

Créé à l’initiative des Drs Arnaud Depil-Duval, Nicolas Peschanski et Arnaud Proust des Urgences et de Céline Delalande, coordinatrice du CIRCE en partenariat avec le Collège normand de Médecine d’Urgence ainsi que les collectivités locales et territoriales, Medconnect est né en 2018.

« Nous avons tous les 4 des intérêts dans le monde numérique, avec des sensibilités différentes. L’environnement numérique finira tôt ou tard par envahir le secteur de la santé alors, le meilleur moyen de bien appréhender les choses, c’est d’y participer. L’idée de ce congrès résulte du constat d’un manque flagrant de formation et d’information sur le sujet » raconte le Dr Arnaud Proust.

« Notre objectif était de créer un think tank de la médecine connectée, ouvert aux professionnels de santé et de l’industrie informatique. Nous avons aussi profité de cette journée pour signer la convention multipartite de création du Centre d’Innovation de Recherche Clinique et d’Enseignement (CIRCE) en présence des acteurs majeurs de la région » précise le Dr Depil Duval.

Devenir un rendez-vous incontournable…

« Il n’existe pas d’autres rendez-vous qui réunisse à la fois l’ensemble de la filière, utilisateurs, institutionnels, fabricants, concepteurs et grands groupes, tous intéressés par les possibilités d’interaction entre secteurs. Nous avons aussi noué des contacts très avancés avec des écoles d’ingénieurs comme l’Insa Rouen Normandie avec qui nous montons des projets autour du parcours patient numérique » détaille le Dr Pechanski.

« Nous avons voulu une édition 2018 délibérément généraliste. Les éditions suivantes seront plus spécialisées. Le thème retenu pour 2019 est l’éducation thérapeutique et ses multiples applications.. » annonce le Dr Depil-Duval.

« Les industriels développent des outils d’éducation thérapeutique très pointus mais sans bénéficier de l’expérience du terrain et du quotidien. Le rôle de MedConnect sera de créer ce lien en proposant aux concepteurs et fabricants de tester directement leurs applications auprès des participants », conclut Nicolas Peschanski.